Chroniques solutions

Réduire le stress durant les transports

L’USAGE DU TRANSPORTEUR

La majorité des gens sortent le transporteur du placard le jour même du rendez-vous chez le vétérinaire ou chez le toiletteur. Le chat a malheureusement généralement déjà associé la cage à un événement extrêmement déplaisant. Voici comment faire en sorte que votre chat n’ait plus peur de sa cage de transport.

  1. Privilégiez un transporteur dont le couvercle est amovible. Ainsi, le vétérinaire pourra l’examiner sans le sortir de son lieu de confiance, si besoin est. De plus, le jour du déplacement, vous n’aurez qu’à déposer un petit festin dans la cage, car il y a de fortes chances que le chat s’y précipite. Vous n’aurez ainsi qu’à refermer la porte derrière lui.

Note : la taille idéale d’un transporteur doit permettre à l’animal de s’y tenir tout juste debout à l’intérieur.

  1. Sortez la cage plusieurs jours avant le déplacement prévu.
  2. Déposez-la dans un coin du salon ou de sa salle de jeu.
  3. Déposez ses gâteries favorites à l’intérieur de la cage, et ce, plusieurs fois par jour. Pourquoi ne pas aussi lui offrir un petit festin, de temps à autre? Votre chat associera le transporteur à quelque chose de positif, voire même sécuritaire, qui l’aidera à gérer son stress tout au long du voyage ainsi qu’à son arrivée chez le vétérinaire ou chez le toiletteur.
     

LA VOITURE

Plusieurs chats n’apprécient pas la voiture. Par contre, la majorité se sentira rassurée si vous déposez un drap sur la cage, car ils ne voient pas à l’extérieur. Une minorité, généralement des aventuriers, préfère pouvoir voir à l'extérieur. Il est excessivement important (j’insiste sur excessivement) que la voiture ne soit ni trop chaude, ni trop froide. Assurez-vous que l’air conditionné ou que le chauffage fonctionne, ou que la voiture a été bien aérée avant que l’animal ne soit embarqué dans le véhicule.

Dès le départ et pour toute la durée du voyage, l’expérience de votre chat doit être positive : offrez-lui des gâteries à des intervalles réguliers. S’il a peur, il est possible qu'il refuse de manger, ce qui est normal. Essayez alors de le gagner par le jeu. Assurez-vous d’avoir en votre possession des jouets qu'il aime particulièrement et tentez de le divertir. Avec un chaton, cette étape est primordiale : elle façonne sa perception des voyagements pour le reste de sa vie. Plusieurs propriétaires rassurent leur chat lorsqu’il miaule à s’en fendre l’âme dans sa cage. Se faisant, sans s’en rendre compte, ils encouragent le miaulement. N’oubliez pas que votre chat ne comprend pas les mots que vous lui dites. Cependant, il comprend très bien le ton que vous utilisez. Un « Bien oui, Minou, ce n’est pas grave, ça va bien aller » a sensiblement  la même sonorité que lorsque vous dite « Bien oui, Minou, c’est bien, continue, tu es beau ». De plus, en vous occupant de lui lorsqu’il miaule, celui-ci comprendra très rapidement que plus il miaule, plus il attire votre attention. Donnez-lui plutôt de l’attention lorsqu’il ne miaule pas, et ignorez-le lorsqu’il miaule. Il comprendra très rapidement que pour avoir votre attention, il ne doit pas miauler. Ces miaulements désespérés vous touchent au plus profond de votre être. Mais dites-vous que vous faites ça pour son bien, car moins votre chat miaulera, plus il pourra gérer son anxiété, ce qui fera de lui un chat plus calme.
 

L’ARRIVÉE CHEZ LE VÉTÉRINAIRE OU CHEZ LE TOILETTEUR

N’entrez jamais chez un vétérinaire avec votre chat dans les bras, et ce, même si vous l’avez déjà fait auparavant et que tout s’est bien déroulé. Vous n’avez pas de cage de transport? Utilisez une boîte de carton trouée. Vous ne savez jamais quel autre animal se trouve dans la salle d’attente et comment votre chat ou cet autre animal réagira.

Si votre chat n’avait pas de drap sur sa cage dans la voiture, il est indiqué d’en utiliser un pour entrer chez le vétérinaire. Le regard des gens ou d'autres animaux ne feront qu’augmenter son anxiété. Certains vétérinaires ont une section réservée pour les chats, mais si ce n’est pas le cas, installez-vous dans un coin, loin de tout. Présentez-lui des gâteries ou jouez avec lui au travers la porte grillagée de la cage, mais en laissant le drap en place.
 

LORS DE L’EXAMEN

La plupart des chats connaissent leur propriétaire et leur langage corporel. Si un chat constate que son maître est anxieux, il se demandera ce qu’il y a de si dangereux, ce qui augmentera son niveau d'anxiété. Si vous savez que vous avez de la difficulté à gérer vos émotions lors des examens vétérinaires, assurez-vous d’être accompagné d’une personne de confiance. Vous pouvez également indiquer au personnel que vous préférez attendre dans la salle d’attente durant les procédures.

De plus en plus de techniciens en santé animale et de vétérinaires savent comment gérer l’anxiété des chats. Plus le chat est anxieux, plus ils doivent prendre leur temps. Ils ne doivent pas forcer le chat à sortir du transporteur en l’extirpant de force, mais plutôt l’encourager à sortir ou simplement désassembler la cage pour avoir accès à l’animal (d'où l’importance d'avoir une cage avec un couvercle amovible).

Cependant, lors d'un examen ou d’une intervention, il est possible qu’ils doivent utiliser des techniques pour immobiliser votre chat. Ne soyez pas alarmé s’ils utilisent une couverte pour l’envelopper. La technique du « burrito » vise à apaiser le chat qui, se voyant incapable de bouger et de se défendre, devient inerte et attend que ça se termine. L'utilisation de cette technique entraîne souvent une baisse majeure de l’anxiété chez la majorité des chats.
 

LE RETOUR À LA MAISON

Vous avez plusieurs chats? Mieux vaut isoler votre chat dans une pièce où se trouve sa nourriture, son eau et une litière. Quelques heures plus tard, il aura eu le temps de se laver et aura enlevé l’odeur de stress ou de médicament qu’il a recueillie chez le vétérinaire et qui ferait en sorte que les autres chats ne le reconnaissent pas vraiment, pouvant mener à des cas d'agression. Cette isolation est particulièrement importante si votre chat a été hospitalisé. Lorsque vous le ferez sortir de sa pièce d’isolement, offrez un festin à tous vos chats, de leur côté respectif de la porte, afin de créer une association positive lors de leurs retrouvailles.

Il est difficile qu’une visite chez le vétérinaire soit plaisante à 100 %, car les injections et les manipulations déplaisantes sont souvent de la partie. En appliquant les conseils partagés dans cette chronique, votre chat saura mieux gérer son stress et retrouvera son comportement habituel plus rapidement à la suite de son retour à la maison.

Soyez informé des nouvelles dates de formation