Éditorial et blogue

Réflexion sur la fameuse vidéo du chat qui sauve « son » enfant

Je n'aime pas commenter les vidéos sensationnalistes remplies de commentaires anthropomorphiques, mais puisque cette histoire a fait la manchette sur Internet, nous allons démystifier les choses ensemble. En gros, je vais vous ramener à la réalité !  

IMPORTANT – Lorsqu’on analyse un comportement, il est essentiel de ne jamais tenter d’entrer dans la tête de l’animal. Le chat domestique ne parle pas avec des mots. Conséquemment, il ne pourra pas nous dire ce qu’il pensait ou ce qu’il ressentait au moment des événements. En tant que spécialistes du comportement, on ne peut qu’analyser ce que l’on voit, ce qui est quantifiable et mesurable

Le chat préfère le calme et la routine. Un enfant qu'il connaît joue dans « sa » cour. C'est une situation normale. Un prédateur en chasse, le fameux chien, entre sur le terrain et s'en prend à l'enfant1. Le chat attaque le chien. Le chien s’enfuit. Le chat le poursuit un moment, puis revient près de l’enfant. En analysant le langage corporel du chat, on discerne quelques informations supplémentaires : le chat semble irrité par la présence du chien, il semble sûr de lui, malgré certains signes de stress. De retour auprès de l’enfant, la posture du chat suggère qu’il est confiant et calme. Les images ne donnent pas assez d’information pour permettre une analyse plus détaillée.

Pourquoi le chat adopte-t-il ce comportement ? ON NE LE SAIT PAS ! L’unique façon de le savoir serait de le lui demander, mais nous ne parlons pas le même langage. Et il ne le sait peut-être pas lui-même ! Tout ce que l’on peut dire c’est que la présence du chien qui mord l’enfant a provoqué l’attaque du chat, ce qui a mis en fuite le chien. La fuite du chien a fait cesser le comportement d’attaque du chat. Il ne sert à rien de tenter de chercher plus loin. D’ailleurs, il y a fort à parier que, si une situation semblable se reproduisait, ce chat réagirait exactement de la même façon. En effet, le comportement lui a rapporté quelque chose : le chien est parti.

Au cours des semaines qui ont suivi la mise en ligne de la vidéo, ce chat et sa famille ont fait l’objet d’une attention médiatique incroyable, allant jusqu’à participer à des lancers protocolaires lors de parties de baseball. Une journée commémorative au nom du chat a même été célébrée dans la ville. Non seulement le chat n’a probablement pas apprécié ce genre de perturbations dans sa vie quotidienne mais, pendant ce temps, le chien a été euthanasié. 

Tout ça en raison de l’interprétation anthropomorphique du comportement d’un chat. « Il aimait tellement l'enfant qu'il l'a sauvé ! » Disons plutôt qu’un événement soudain a déclenché une suite de réactions chez le chat. Il faut toujours garder en tête l’explication la plus simple lorsque l’on analyse les actions d’un animal. Généralement, le chat domestique adopte un comportement s’il lui rapporte quelque chose. Profitons-en d’autant plus si notre félin vient se faire caresser, se coucher sur nos genoux… ou si un enfant est sauvé ! 

 

Daniel Filion

Président, Éduchateur inc. 


1 L’attaque du chien n’est pas perverse ou maligne. Il s’agit d’un comportement de prédation.

 

Soyez informé des nouvelles dates de formation
Si vous désirez être avisé(e) lorsque des nouvelles formations sont disponibles, SVP nous envoyer un courriel à info@educhateur.com en nous demandant d’être rajouté(e) sur l’Infolettre.